Saint Cyr Accueil Loisirs

Bretonneau, le médecin de Tours

Retour

Numéro : 229

Auteur : ARON Émile

Genre : Témoignage

Année de publication originale : 1979

Commentaire sur le livre

Ce descendant d’une lignée de huit générations de médecins-chirurgiens a été scolarisé auprès du curé de Chenonceaux avec les enfants de Mme Dupin sa protectrice qui est aussi celle de J.J Rousseau. En 1795 il part à l’école de santé à Paris, rue de l’école de médecine. Il se marie avec la lectrice de Mme Dupin, de 23 ans son aînée, et s’installe à Chenonceaux comme officier de santé ; il en deviendra maire en 1803. Il se passionne pour les vignes, les moutons, les abeilles, travaille sur le phosphore pour créer des allumettes, et sur le mercure pour des thermomètres.
Ses amis le pressent de devenir médecin chef à l’hôpital de Tours malgré onze autres compétiteurs. Il hésite à quitter son cadre bucolique, mais décidé, il part à Paris soutenir sa thèse le 7 janvier 1815.
Il aimait tout régenter et avait un caractère ombrageux ! Il utilisa toutes ses relations pour transformer l’hôpital en Ecole Préparatoire de Médecine et de Pharmacie de Tours ce qui fût fait le 22 juin 1841, sous la tutelle de la faculté de Paris.